dimanche 5 juin 2016

Voyage de pêche en Slovénie sur la Sava Bohinjka et la Radovna près de Bled

Rendez vous chez Michou pour le départ à 5 heures du matin, les 4 compères s'installent dans mon Mazda 5, la remorque est attachée "remplie de matos de pêche, affaires de rechange, nourriture et boissons" nous sommes près à parcourir les 900 bornes en traversant l'Allemagne et une partie de l'Autriche avant d'arriver en territoire Slovène.
En Allemagne les grosses Allemandes ainsi que les petites bombes nous scotchent sur place lorsque la limitation de vitesse est débridée pourtant mon compteur affiche parfois 160 km par heure.


Les km/h et les frontières se succèdent pour enfin arriver à Bled et Koritno où Majdâ nous accueille avec une bière bien fraîche, il est 17 h.


Les studios sont spacieux, propres et peut onéreux comparé à la France, nous nous installons et décidons d'aller acheter nos cartes de pêche pour 3 jours sur la Sava Bohinjka "90 euros" là le prix est sérieux", puis l'appel de la rivière nous attire comme un aimant.



L'eau semble transparente, le débit puissant, les poissons sont nombreux et de taille, un pêcheur enchaîne plus de 6 truites sous nos yeux en quelques minutes,


 La partie de pêche du lendemain s'annonce bien, il fait 28 degrés et nous décidons de prendre l'apéro à la terrasse de l'appartement "les bières de JP sont fraîches et toutes d'excellentes factures".


Le premier jour de pêche s'annonce bien cependant le niveau de l'eau et son débit sont élevé, j'essaie quelques nymphes en l'absence de gobage, celles-ci ne semblent pas assez lourde !, je revois ma copie et je prends un super ombre aux nageoires orange, il fait à peine 40 cm mais ce sera le seul de taille que je tiendrai dans mes mains pendant ce séjour.






Michel nous a épaté à plusieurs reprises avec des lancés longs, précis et prolifiques.


Je comprends bien vite qu'il faut que je maîtrise la pêche en nymphe lourde sous la canne car les conditions de pêche se dégradent "les prévisions météo sont mauvaises" mais pas autant qu'à Paris.


Le second jour, la rivière à pris 50 cm, la température à perdu 14°, il faut s'adapter, essayer d'autres techniques "streamer, vers en plastique plombé, grosses nymphes, mouches noyées" tout y passe et nous nous en sortons bien car où d'autres pêcheurs ne totalisent qu' 1 à 2 prises de la journée nous sommes entre 10 et 20 prises "essentiellement des truites AEC et farios".


Il pleut, il pleut bergère...

Nous savons que ce sont des poissons issus de pisciculture cependant les Arc en ciel semblent se reproduire naturellement et le poisson s'est "ensauvageonné" leurs nageoires sont magnifiques, leurs robes diversifiées et elles se révèlent extrêmement sélectives et combatives.
François prendra sa première 50 cm au streamer mais cassera un peu plus tard sa canne après avoir tenu une autre belle truite dans les branches.

Le repas de midi nous permet de faire connaissances avec des pêcheurs Italien, l'un fabrique des cannes à mouche et des skis, il nous propose un peu de sa bouteille Jéroboam Italien qui me reste encore dans le palais "excellent rouge italien de 14°", les 3 autres moins sympathiques d’apparence sont bouche bée devant notre Clown de Michel, qui s'évertue à faire connaissance comme il le peut.


Après m'être entraîné quelques heures à la pêche sous la canne, ma technique s'améliore et je commence à prendre du poisson cependant il faut sans cesse changer de nymphes..., la pluie perturbe notre pêche comme l'eau mais nous résistons bien comme nos prises semblent croître au fil des jours. Mardi soir JP nous propose un restaurant pour ses 55 balais, chacun d'entre nous choisira une pizza, après une bière de 50 cl, celles-ci arrivent leurs tailles diffèrent également de chez nous, elles sont énormes, j'essaie de tout manger car je trouve la mienne excellente mais j'en laisserai un quart "mon ventre est près à exploser et je ferai presque la diète le lendemain".


Le 4 ème jour nous envisageons une autre rivière grâce aux conseils du vendeur d'articles de pêche de Bled, qui monte des nymphes de taille et de poids hors normes "où sommes nous ?" nous décidons d'en acheter quelques exemplaires afin de les tester voir les copier, puis ses conseils nous orientent sur la Radnova, une rivière plus petite et technique d'après les guides locaux qui la réservent aux bons pêcheurs, les endroits sont majestueux et magnifiques, l'eau prend des couleurs jaune, verdâtre et turquoise lorsque le fond est profond est exempt de galets.


Premier gobage et la 1 ère prise sera faite pas François qui est plus rapide et efficace que moi, je l'excuse rapidement car il m'aidera à me stabiliser à de nombreuses reprises dans ces eaux puissantes et à la profondeur hypothétique pour un néophyte, malgré mon surpoids, il mesure 10 cm et 20 kg de plus que moi ce qui lui permet plus d'aisance dans ces eaux cependant sa témérité lui fera prendre au moins un bain après avoir été aphone dès le premier soir "la climatisation de la voiture est peut être responsable".




L'organisation est top, y a qu'à voir ce repas de midi à la bonne franquette, rien ne manque 'merci Michou".


Attaque de plécoptères "grande perle", il avait qu'à pêcher au lieu de faire la sieste, on comprend mieux l'intérêt de ces salmonidés pour les grosses nymphes et c'est je pense un indicateur de la bonne qualité de l'eau.


Il n'a pas de petits doigts non, non...

L'eau est glaciale, heureusement que j'avais ajouté un caleçon dans la voiture la veille du départ.
Nous prendrons beaucoup de poissons en sèche "sedge, oreille de lièvre, ecdyo..,", le coup du soir arrive comme le gargouillement de la faim pour mes potes de pêche, pour ma part je les amène à un restaurant fortement déconseillé des habitants locaux, soit, il ont la dalle, moi pas et tous les indicateurs sont à zéro, je les regarde manger en sirotant un bière, ils admettront plus tard que c'était une mauvaise idée
.

Nous rejoignons la Radnova pour le coup du soir, impossible de se garer sans l'absence d'un polyglotte de premier ordre "Michel", il fait la cours à une vieille sorcière à lunettes pour lui gratter une place de parking devant sa ferme.


L'endroit de pêche me semble prometteur voir fameux pour celui qui aura trouvé la bonne mouche, François semble l'avoir trouvé en observant les insectes volants et me fixera son imitation au bout de ma pointe bien fatiguée et peut adaptée à une pêche fine, nonobstant, je lance avec difficulté sous un arbre au ras d'une roue à aube, bingo, cette mouche me permettra de prendre plus de 10 truites tant au dessus que sous la pellicule d'eau, car je ne vois plus ma mouche ni les gobages mais je ferre à chaque dérive ou pulsion bizarre, le poisson est petit mais qu'importe, la sensation est là.


La partie s'achève avec la nuit, le matériel est stocké à la hâte, seul JP semble sur sa faim, François ne dit rien mais il s'est effacé pour me laisser le bon positionnement, j'essaie de me racheter en lui proposant mon waders de rechange le lendemain matin car il a percé le sein et le changement au magasin Décathlon du coin semble compromis et l'investissement dans un nouveau de marque Simms, élevé...
Michel le fanfaron de l'équipée a pris du poisson et a fait de "belles connaissances" avec les poissons et les habitants locaux, une superbe journée de pêche s'achève comme dans un rêve.



Nouveau jour, nouveaux spots de pêche, je suis enfin performant et prêt à en découdre avec ces magnifiques salmonidés, je prends mes marques, m'applique et ferre à coup sûr, puis malgré le passage de mes compères, en amont de moi, je m'attarde sur un spot prometteur, l'accès est délicat et les poissons de belles tailles dans le bleu turquoise, ce qui me confirme que je peux faire du beau poisson.


Après quelques lancés peu concluants, j'arrive à impacter ma nymphe avec la dérive et l'éloignement que je souhaitais, puis mon repère de fil fluo jaune me signale qu'un poisson est au bout, ferrage immédiat, la canne plie, Michel et François observent la scène et me demande si c'est du gros, je réponds pas trop "peut être 40 cm" puis plus le poisson se rapprochait de moi et plus j'augmentais sa taille.


Le mètre de couturière affichera 50 cm, c'est ma première truite à dépasser la barre des 50 cm en rivière.
La journée s'est poursuivie en alternant spots et techniques de pêche différents "sèches, nymphe à vue ou sous la canne" avec quelques bonnes réussites sur des endroits très sauvages où il fallait faire attention aux marais, arbres, insectes, profondeurs, "ours"... la nature m'a parue plus hostile qu'ailleurs....

Le dernier jour de pêche est malheureusement arrivé, notre guide topographe François envisage le secteur amont de la Sava Bohinjka qui présente une belle couleur et un niveau presque correct,
Nous enchaînerons les spots, techniques et poissons jusqu'à la nuit, JP fera une 50 cm + à vue dans les arbres.



Michel sera sur le meilleur spot du séjour pour le coup du soir car je prendrai plus de 12 truites en 30 mm à côté de lui avec un ecdyo montage élastique, lui doublera sans aucun doute mon score, JP prendra un très bel omble.



La dernière nuit sera courte en ce qui me concerne, je ne trouverai que tôt le matin le sommeil et la route du retour s'annonce longue et pluvieuse, nous mettrons une douzaine d'heures pour rentrer, l'excitation du début de séjour en moins, nous retrouvons malgré tous nos proches et notre foyer rassurant..


Sous les ponts, la couleur blanche est a retenir, elle imite les morceaux de pain..., là il y a un mètre d'eau.


Combien y a t'il de poissons sur cette photo ? moi j'en compte au moins 7...


Une séjour inoubliable entre potes et pêche, des paysages magnifiques, un pays qui peut donner un certain nombre de leçons à nous les  Français " pêcheurs, agriculteurs, propriétaires" qui semblent impuissants pour leurs rivières polluées et leurs poissons en rémission.

dimanche 24 avril 2016

Energies positives

J'expose cette semaine du 25/04/2016 au 30/04/2016 au centre culturel d'Epinal et avec Philippe Dieudonné mon compère d'Expo. avons réalisé une installation à découvrir mais voici quelques photos en exclusivité de l'installation:



Pour ne pas dégrader le parquet usagé, nous avons disposé une galette de papier divisée en 4 zones peintes, le blanc est orienté vers le nord.
Nous avons broyé et concassé des briques et du béton cellulaire pour le minéral blanc, récupéré de la groaze et le noir provient du fond d'un terrarium. Nous avons disposé ces minéraux à l'aide d'une truelle. 
Des gros galets ceinturent le disque et des plus petits blanc veiné divisent les 4 couleurs, au centre un second cercle entoure le galet central peint et percé afin de réceptionner le bâton central. 
Des ficelles peintes en noir, rouge, jaune et bleu sont tendues du centre aux galets sculptés.



Grâce à la boite à trésor de Phil, nous avons disposé des amulettes sur des ficelles tendues du bois central aux extrémités des pôles représentés par des galets sculptés (2 par moi- même et les 2 autres par Valentin ADAM ).
Ces amulettes racontent une histoire, il ne tient qu'à vous d'en imaginer la votre.




Des morceaux de bois flotté, des petites pierres noires, plumes, tissus, sac en toile de jute sont ligaturés sur les fils afin d’interagir en fonction des éléments.
Plus bas le texte explicatif de l’installation.


Energies positives

Installation réalisée par Philippe DIEUDONNE et Dominique CHILTE inspirée des cultures Amérindiennes.

"Les Blancs se moquent de la terre, du daim ou de l'ours. Lorsque nous, Indiens, cherchons les racines, nous faisons de petits trous. Lorsque nous édifions nos tipis, nous faisons de petits trous. Nous n'utilisons que le bois mort.
L'homme blanc, lui, retourne le sol, abat les arbres, détruit tout. L'arbre dit « Arrête, je suis blessé, ne me fais pas mal ». Mais il l'abat et le débite. L'esprit de la terre le hait. Il arrache les arbres et les ébranle jusqu'à leurs racines. Il scie les arbres. Cela leur fait mal. Les Indiens ne font jamais de mal, alors que l'homme blanc démolit tout. Il fait exploser les rochers et les laisse épars sur le sol. La roche dit « Arrête, tu me fais mal ». Mais l'homme blanc n'y fait pas attention. Quand les Indiens utilisent les pierres, ils les prennent petites et rondes pour y faire leur feu... Comment l'esprit de la terre pourrait-il aimer l'homme blanc?... Partout où il la touche, il y laisse une plaie."
Vieille sage Wintu (Indiens de Californie)

      Dans leur culture, le cercle est toujours présent « tipis » comme dans l’univers, le soleil, la terre, la lune, le cycle des saisons ou de la vie, forme pour eux un grand cercle…, beaucoup plus proches que nous de la terre et de la nature, ils peuvent nous donner des leçons, c’est pourquoi nous vous proposons cette réalisation afin de sensibiliser l’homme blanc sur l’impact de ses actes sur sa terre.
Notre cercle sacré, cercle de la vie voir roue médecine respecte certains de leurs codes et doit être perçu comme un symbole de la vie, de la santé et des valeurs d’un individu et constituent la base de la philosophie amérindienne, nous nous la voyons comme une représentation visuelle des énergies positives.
      Des galets sculptés placés aux extrémités du cercle sont dirigés selon les pôles, des abscisses  représentés par des petits galets blanc veiné ceinture des couleurs, celles-ci représentent les quatre races du monde et les 4 saisons.
      Au centre un galet rond peint évoque la terre « grand mystère », de son cœur, un bois mort tient verticalement grâce à des ficelles sur lesquelles des plumes, coquillages, os… symbolisent la sagesse, l’éternité, la connaissance, l’amour, la confiance, la vérité, l’honnêteté, l’humilité, la patience, le courage, la bravoure ainsi que le respect, qui sont les leçons de vie des 7 grands pères.

      Sur le bois central, un crâne de petit mammifère orné de plumes incarne le souffle du créateur. Celui-ci symbolise l’harmonie entre les individus et les nombreuses choses de la création.

dimanche 27 mars 2016

Dessins de chats

Depuis quelques mois je réalise des dessins de chats à partir de photos qui m'inspirent, il semble que le photo-réalisme revient au goût du jour au vu des like que j'obtiens grâce à mes pages Facebook voici quelques une de ces réalisations.

Chat 20x30cm

 Chat de maison 50x65cm
 Chat 20x30cm
 Chaton bleu et rose 12x20 cm
Greffier  40x50 cm
 Chat sacré de Birmanie 25x35 cm
 Chat aux yeux vert 30x20 cm

Certains de ces dessins sont disponibles à la vente cependant je peux vous réaliser le dessin de votre chat pour un prix raisonnable exemple 100 euros pour un format 50 x 35 cm.
Vous pouvez m'envoyer un mail avec votre photo de chat en pièce jointe à; dominique.chilte@orange.fr
Travail sur papier d'art à l'aérographe encres et crayons de couleur aquarelle, gommes et pinceaux, bref un savant mélange de techniques et savoir faire pour le simple plaisir des yeux.

vendredi 20 novembre 2015

Gros bec à la Robertseau

Le 8 novembre 2015, je suis allé avec mes 3 compères du Club mouche la Phrygane Spinalienne faire le 26 éme Challenge de la Robertsau
 
Robertsau 10
C'est un concours de pêche à la mouche visant l'Esox Lucius qui à lieu chaque année mi novembre près de Strasbourg.
Nous sommes par équipe de 2 pêcheurs et nous changeons de poste au bout d'une 1 heure, 2 postes le matin et 2 autres l'après midi, ces fameux postes sont tirés au sort et la chance de tomber sur le bon poste à la 1 ère manche défini en grande partie les gagnants.
Bref mon compère Christian était tombé sur des postes "corrects", nous commençons à pêcher et assez rapidement je prends un bec de 62 cm puis Christian en sortira 2 autres de 62 et 67 cm cependant à 4 postes de nous un pêcheur en sortira 8.
La preuve en image:

 













 
Personnellement je suis venu pour toucher du gros... mais je ne toucherai plus rien du matin, la choucroute arrive, elle est excellente et revigorante, il n'y a que son prix qui peut être critiqué.
La digestion passe et en fin de la dernière manche, je perçois une touche qui me paraît plus qu'intéressante puis 3 secondes nouvelle attaque, je ferre, le poisson semble faire le mort cependant ma canne est complètement pliée et aucune réaction se faire sentir sous l'eau.
 
Je préviens mon compère que je tiens du lourd et même du très lourd et que je vais avoir besoin de son aide mais celui-ci ne me crois pas vraiment car à par la canne Scott qui est cintrée "je lui dit que c'est un tronc, car pour moi ce brochet est très lourd, je ne suis pas sûr d'en avoir touché un aussi lourd "le plus lourd pesé était  de 11.6 kg".
Cependant il ne me crois pas et me dit "tu es accroché", j'en profite pour le remonter gentiment et là sous quelques centimètres d'eau et complètement en travers à 5 mètres de nous, nous le voyons très bien, la tête de Christian vire à la stupéfaction et son regard à le même réflexe que le mien, nous faisons un aller retour du poisson à mon épuisette que je trouve grosse et solide, l'estimation est faite, il est trop gros et trop long pour rentrer dedans...
Je suis inquiet sur la manière à suivre car il semble avoir compris ce qui se passe, je n'ai pas de bas de ligne acier mais je suis confiant sur mon fil fluorocarbone de 60/100, il tire afin de se retourner mais je le contrains à rester face à moi, erreur de jugement car il secoue brutalement la gueule comme un chien qui déchiquète sa proie et se volatilise comme par enchantement.
 
Mince, il m'a cassé, je suis dépité, mon cœur ne s'est pas emballé comme il m'arrive parfois... je digère non plus la choucroute mais le brochet.
 
 C'est un de mes dessins bien entendu "on peu faire un copier coller mais à usage personnel"

Pour moi, il mesurait largement plus du mètre, pour Christian il dépassait 115 cm..., chose et sûr c'est le poisson d'une vie de pêcheur que je tenais et sans doute le plus gros de ce plan d'eau.
 
Nous terminons à la 6 ème place,  nous rangeons nos affaires dans le Mazda 5 et il nous reste 2 h de route afin de clôturer la journée, j'aurai pêché de 10 à 15h en polo.
 
PS: Si un pêcheur de la Robertseau le prend, j'aimerais savoir combien il mesurait, mon streamer avait une queue rose et jaune fluo, le corps en chenille or et l'aile or "info si il l'a toujours dans la gueule".
 
 

vendredi 13 novembre 2015

salon pêche Epinal 28 & 29 novembre 2015

Le club de pêche à la mouche « La Phrygane Spinalienne », organise à l’Espace Cours d’Epinal situé en plein cœur de la cité, les samedi 28 novembre (de 10 à 19 h.) et dimanche 29 novembre 2015 (de 10 à 18 heures), le « 8eme Salon des Pêcheurs ». Dans la continuité des précédentes éditions, toutes les techniques de pêches seront représentées afin que tous les pêcheurs, fort nombreux dans la région-Est, aient grand plaisir à se retrouver dans une atmosphère très conviviale.

Des animations seront assurées, tout au long de ces deux journées, sur les différents stands et sur les bords de la Moselle, par les clubs locaux. L’occasion est belle de pouvoir tester le matériel en condition de pêche car le parcours no-kil...
l sera encore ouvert.

Des exposants venus de France, et de la communauté européenne seront présents et proposeront aux visiteurs une large gamme de ce qui se fait de mieux actuellement en matière de matériel de pêche.

Plusieurs collectionneurs de matériel ancien tiendront table ouverte pour exposer quelques trésors aux passionnés. Une brocante « pêche » sera installée sur place, permettant ainsi de trouver du matériel d’occasion à prix raisonnable. Et nul ne doute que les disciples de Saint-Pierre seront nombreux à être intéressés par ce sujet.

Bref, un rendez-vous très convivial entre pêcheurs à ne manquer sous aucun prétexte.

Restauration sur place. Entrée Gratuite. Fléchage au centre de l’agglomération.
Parking gratuit sur le petit champ de Mars
 
En principe je serai sur le stand de la Phrygane avec quelques petites surprises...
 


samedi 17 octobre 2015

Petits dessins

Je vais m'inscrire à plusieurs expositions pour la fin d'année, c'est pourquoi je vais proposé des petits dessins et toiles à des prix intéressants.
Voici 3 dessins 20 x 30 cm qui ne devraient pas dépasser le prix de 50 euros.

mardi 15 septembre 2015

Marin d'eau douce

Voici le petit dernier, c'est une expression car le format 30F c'est 92 x 73cm...
 Je n'ai pas inventé le visage, puisque je me suis inspiré de Popeye de Rick Baker et j'ai réalisé comme fond une coque de bateau dont le temps ainsi que le portrait y avait laissé sa trace.

lundi 17 août 2015

Clint Eastwood

Place des Vosges à Epinal, j'espère que le temps sera au rendez-vous et moi en forme pour réaliser un portrait sur toile.
De 9 à 18 h, je devrais me consacrer à la réalisation du portrait de Clint...(sauf si je change d'idée)
Voici le résultat de la démo. du mois de juillet ou le temps ne m'avait pas permis de le terminer
 
Démonstration "aérographe sur toile" samedi 22 août 2015
 
Prêt à peindre vers 9h 15, j'ai peint jusqu'à 12h15 afin de m'avancer car je redoutais un peu le soleil qui risquait de me perturber l'après midi.
Je suis désolé de ne pas avoir discuté avec tous les admirateurs ou spectateurs certains se sont rendu compte que si j'arrêtais trop longtemps de peindre mon aérographe se bouchait et un gros pâté blanc ou noir selon la peinture employée altérait mon travail.
 
Donc voici le produit signé et vernis
 
Merci à tous ceux qui sont venus me féliciter, cela fait du bien